Écosystème logiciels comptables – Faire / Ne pas faire

  • Blog
  • >
  • Écosystème logiciels comptables – Faire / Ne pas faire

Construire son écosystème de logiciels comptables n’est pas chose facile. Il vous faut un plan bien réfléchi pour être en mesure de sélectionner les meilleurs outils à inclure dans votre votre boîte à outil digitale.
À Dext, nous souhaitons faire en sorte que vous ayez toutes les clés dont vous avez besoin pour réussir votre transition digitale. Gagner du temps sur les tâches à faible valeur ajoutée pour pouvoir offrir à vos clients de nouveaux services – pour ce faire vous avez besoin des bons outils digitaux.

Afin de vous aider à faire le meilleur choix nous vous avons préparé un guide pour devenir un cabinet “zéro papier”, mais avant de construire votre écosystème de logiciels comptables voici une liste des choses à faire et à ne pas faire :

À faire

Consulter vos consoeurs et confrères

Beaucoup d’experts-comptables et collaborateurs ont déjà découvert plusieurs des meilleurs outils digitaux. Échanger avec d’autres professionnels du secteur est une excellente façon de rester informé des nouveautés et vous permet de rester à l’affût des outils les plus récents et les plus performants. Orange Select est une communauté ou vous pourrez trouver les réponses à vos questions.

Demander une démo

Ne vous engagez pas sans avoir exploré le produit. Assister à une démonstration produit est l’occasion idéale de découvrir non seulement les principales fonctionnalités du produit, mais aussi ses inconvénients potentiels. Vous pourrez ainsi observer l’usage principal de la solution et voir si elle s’applique à la problématique que vous souhaitez traiter au sein de votre cabinet.

Profiter de l’essai gratuit

Tout comme la démonstration, l’essai gratuit est l’occasion de vérifier que le produit est capable de vous aider dans une situation réelle. L’essai gratuit est également l’opportunité de faire découvrir le nouveau produit à vos collaborateurs et vous permet de déterminer si le produit répond bien à vos besoins.

Qu’en est-il du support ?

L’éditeur offre-t-il un accompagnement ? Organise-t-il des séances de formation ? Avant que vous ne fassiez votre choix final, il est important de consulter les ressources d’aide supplémentaires disponibles sur le site Web de l’entreprise afin d’en savoir plus sur les principales fonctionnalités de l’outil, les exemples concrets d’utilisation et les problèmes communs.

À ne pas faire

Ne pas oublier de poser des questions

C’est vous qui utiliserez l’outil, et le représentant commercial ne connaîtra pas tous les aspects de votre cabinet, même en ayant fait des recherches. Concentrer sur les objectifs de l’acquisition de ce nouveau produit. Posez les bonnes questions pour être sûr que l’outil répondra à une problématique que rencontre votre cabinet ou vos collaborateurs.

Ne pas se fier uniquement aux témoignages

C’est très utile de savoir comment les gens utilisent le produit et comment ils s’en servent, mais ce n’est qu’un morceau du casse-tête. Il convient de rechercher des avis pertinents, mais n’oubliez pas que chaque cabinet a ses propres exigences et la réussite d’un confrère ne garantit pas nécessairement la vôtre.

Ne pas oublier de poser des questions sur l’accompagnement

Les solutions actuelles se distinguent entre autres par ses modèles d’abonnement et de SaaS. L’accompagnement des équipes de succès et de support est donc déterminante pour votre réussite. Disposerez-vous d’une ligne d’assistance dédiée ou d’un gestionnaire de compte ? Informez-vous du soutien qui vous sera disponible avant de vous retrouver face à un problème sans réponse.

Garder les points ci-dessus en tête vous aidera à aborder l’acquisition de nouveaux outils en toute connaissance de cause. En suivant ces règles simples, vous serez sûr de prendre la bonne décision quant au déploiement d’un nouvel outil, afin qu’il réponde à vos besoins et soit un des moteurs de la réussite de votre transition digitale.