Welcome to Dext, formerly Receipt Bank and Xavier.

La TVA : tout comprendre sur son fonctionnement

  • Blog
  • >
  • La TVA : tout comprendre sur son fonctionnement

TVA collectée et déductible, franchise en base, crédit de TVA… Vous avez du mal à vous y retrouver dans tout ce jargon mais savez pertinemment que vous ne pouvez pas faire l’impasse dessus ? On décortique tout cela ensemble : définition, taux applicables, entreprises assujetties, fonctionnement… La TVA n’aura plus aucun secret pour vous !

La TVA, c’est quoi ?

La TVA (taxe sur la valeur ajoutée) est un impôt indirect : il n’est pas directement collecté par l’Etat, à l’inverse de l’impôt sur le revenu, de la taxe d’habitation ou encore de la taxe foncière. Il s’ajoute au prix du produit ou du service proposé et se définit comme suit :
Prix hors-taxes (HT) + taxe sur la valeur ajoutée (TVA) = prix toutes taxes comprises (TTC)

A quoi sert la TVA ?

La TVA est un impôt particulièrement lucratif. C’est d’ailleurs la première source de revenu en termes d’impôt dans la mesure où elle concerne la majorité des ventes et des prestations de service. En 2014, la TVA a rapporté l’équivalent de 50% des recettes fiscales tandis que l’impôt sur le revenu en a rapporté un quart. A titre d’exemple, un point de TVA à 20% rapporte 6,5 milliards d’euros.

L’avantage de la TVA par rapport à d’autres impôts comme l’impôt sur le revenu ou l’impôt sur les sociétés est que ceux qui la reversent (les entreprises) ne sont pas ceux qui la supportent (les consommateurs). Ainsi, le consommateur est redevable de cette taxe sans pour autant en être redevable juridiquement.

Enfin, les règles applicables en matière de TVA sont harmonisées dans toute l’Union européenne. Le bénéfice ? Simplifier les échanges commerciaux entre pays sans avoir à se préoccuper des règles applicables au sein du pays concerné.

Quels sont les taux de TVA ?

Il existe 4 taux différents qui s’appliquent en fonction de la nature du produit ou du service proposé.

  • Le taux normal (20%) est prélevé sur la plupart des produits ou des services ;
  • Le taux intermédiaire (10%) concerne la restauration, les produits alimentaires préparés et les transports ;
  • Le taux réduit (5,5%) s’applique sur les produits de première nécessité tels que l’alimentaire ou l’énergie ;
  • Et le taux super-réduit (2,1%) s’applique au secteur de la presse, aux médicaments remboursés et à la redevance télévision.

Quand s’applique la TVA ?

La TVA s’applique à tous les produits, à l’exception des timbres fiscaux et postaux.

Elle s’adresse aux dirigeants de SA, SASU, SAS ou SARL et aux micro-entrepreneurs ayant dépassé le seuil maximal de chiffre d’affaires annuel. Ce seuil s’élève à 94 300 € pour une activité commerciale et à 36 500 € pour une prestation de service ou une activité libérale. En-dessous de ce seuil, vous n’êtes pas redevable de la TVA et vous bénéficiez de ce que l’on appelle la franchise en base de TVA.

Il existe cependant une exception… Si votre chiffre d’affaires est compris entre le seuil de franchise et le seuil de tolérance pendant 2 ans consécutifs, vous serez redevable de la TVA l’année suivante. Les seuils de franchise en base de TVA s’élèvent à 85 800 € pour une activité de commerce ou d’hébergement et à 34 400 € pour une activité de prestation de services.

En clair, pour une activité de prestation de service, si votre chiffre d’affaires annuel est compris entre 34 400€ et 36 500€ pendant deux années consécutives, vous devrez payer la TVA la 3ème année.

La TVA, comment ça marche ?

La taxe sur la valeur ajoutée est calculée sur le chiffre d’affaires hors-taxe.

Pour calculer votre TVA, vous devez connaître le montant de la TVA collectée et celui de la TVA déductible.

La TVA collectée, comme son nom l’indique, est la taxe que vous collectez auprès de votre client lorsque vous lui vendez un produit ou un service.

La TVA déductible est le montant de la taxe que vous payez lorsque votre fournisseur vous vend un produit ou un service. Ce montant est alors déduit de la TVA que vous avez collecté auprès de votre client.

Ainsi, la TVA que vous devez à l’Etat se calcule comme ceci : 

TVA due à l’Etat = TVA collectée auprès de votre client – TVA déductible payée à votre fournisseur

schéma explicatif TVA

Lorsqu’il y a des intermédiaires, la TVA n’est comptabilisée qu’une seule fois. C’est le cas par exemple quand un grossiste vend un produit à un détaillant qui le vend ensuite à un consommateur. Un système de déduction de la TVA se met alors en place pour que seul le consommateur final supporte le coût de la taxe.

Déduction de la TVA.
Source : https://www.creerentreprise.fr/schema-pour-comprendre-mecanisme-tva/

Comment récupérer la TVA sur une facture ?

Si le solde entre la TVA collectée et la TVA déductible est négatif, vous bénéficiez d’un crédit de TVA. Deux options s’offrent alors à vous pour récupérer la TVA : soit vous gardez ce crédit pour payer la TVA ultérieurement, soit vous demandez à être remboursé par le service des impôts en joignant votre déclaration de TVA, vos factures d’achat et votre RIB.

Comment déduire la TVA sur un achat ?

Le principe de la TVA déductible consiste à déduire de vos factures fournisseurs, le montant de la TVA que vous facturez à vos clients.

Pour cela, vous devez remplir 4 conditions : 

  1. La demande de remboursement doit être justifiée par une facture, une preuve d’achat, un document douanier ou un acte notarié
  2. Les dépenses à rembourser doivent servir l’activité de l’entreprise
  3. Les factures doivent impérativement mentionner le nom de l’entreprise

La TVA doit être exigible chez le vendeur

Comment se passe le paiement de la TVA ?

Il existe 2 régimes différents pour payer la TVA : le régime simplifié d’imposition (RSI) et le régime réel normal (RN). Pour savoir si vous appartenez au RSI ou au RN, il suffit de vous reporter à votre chiffre d’affaires. 

Les entreprises appartenant au RSI ont réalisé un chiffre d’affaires compris entre 33 200 € et 247 000€ pour les professions libérales et prestations de services ; et entre 82 800 € et 818 000 € pour les activités de commerce et les prestations d’hébergement. Pour être rattaché au RSI, le montant de votre TVA annuelle due ne doit pas excéder 15 000 €. Dans ce cas, la procédure de déclaration et de paiement de la TVA est allégée. 

En revanche, vous dépendez du RN si votre chiffre d’affaires est supérieur à 257 000 € pour les activités de prestation de service et 818 000 € pour la vente d’aliments à consommer sur place ainsi que l’achat-revente et les prestations de fourniture de logement. C’est également le cas si votre déclaration annuelle de TVA est supérieure à 15 000 €.

Que risquez-vous en cas de non-paiement de la TVA ?

Si vous ne payez pas la TVA, vous recevrez un rappel par courrier 10 jours à compter de l’échéance. Si vous recevez des rappels durant 3 trimestres consécutifs, vous risquez l’exclusion du mini guichet (plateforme de déclaration et de paiement de la TVA). L’Etat peut alors vous poursuivre et vous demander de payer des pénalités de retard. Vous devrez alors vous acquitter de ce paiement immédiatement.

A travers cet article, vous l’avez sans doute compris : la TVA ne s’improvise pas. Elle ne se contourne pas non plus. Elle peut en revanche être très chronophage. Pour éviter les erreurs de calcul et gagner du temps, nous mettons à votre disposition un outil de pré-comptabilité performant qui collecte vos factures. Plus besoin de vous arracher les cheveux sur le calcul de la TVA collectée et déductible : tout est automatisé, simplifié et géré par Dext, votre nouveau partenaire comptable !

Article rédigé par Pauline Chapel.