Welcome to Dext, formerly Receipt Bank and Xavier.

Étudiants de la filière comptable, découvrez quelles sont les attentes de vos futurs employeurs

  • Blog
  • >
  • Étudiants de la filière comptable, découvrez quelles sont les attentes de vos futurs employeurs

Les jeunes diplômés représentent le second profil le plus recherché dans le secteur de l’expertise comptable, représentant environ 30% des nouveaux entrants dans la profession. Mais quelles sont les attentes des recruteurs en termes de compétences ? Et quelles sont les grandes tendances pour les années à venir ?

Un bouleversement de l’environnement des cabinets

L’évolution des attentes des clients, mais aussi les modifications réglementaires de ces dernières années ont profondément transformé le métier du collaborateur en cabinet d’expertise comptable. Désormais, les dirigeants d’entreprises n’attendent plus seulement la tenue de leur comptabilité ou la réalisation d’un bilan, mais aussi un accompagnement dans leur gestion voire un conseil de plus haut niveau. 

Les changements technologiques récents ont par ailleurs entraîné une automatisation de la mission comptable traditionnelle, modifiant les connaissances techniques requises pour tenir la comptabilité d’un dossier.   Régulièrement, les jeunes collaborateurs sont sélectionnés en fonction de leurs affinités avec le digital, de façon à être immédiatement opérationnels avec les outils de production modernes.

Pour en savoir plus, voir notre article « Le rôle du collaborateur dans l’utilisation des outils digitaux ».

Des diplômes trop théoriques ?

De plus en plus, les employeurs remarquent en effet une inadéquation du contenu des programmes, qui seraient trop centrés sur l’organisation historique des cabinets, avec leurs besoins en compétences du moment. Ce décalage entre le profil des candidats et les besoins des cabinets serait la cause d’environ 40% des recrutements jugés difficiles par les cabinets recruteurs selon une étude du Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables (Les besoins en recrutement des cabinets d’expertise comptable, CSOEC, sept. 2020, disponible sur Bibliordre).

Au-delà des compétences comptables, fiscales, ou juridiques, les recruteurs valorisent donc de plus en plus les soft skills, ces compétences douces, ou savoir être. Elles ont en effet une durée de vie plus longue que les connaissances universitaires, qui constituaient il y a quelques années encore le principal critère de recherche, mais qui deviennent obsolètes de plus en plus rapidement.

Les soft skills davantage valorisées en cabinet

Selon l’étude annuelle de rémunération du cabinet de recrutement Hays, les 5 compétences les plus recherchées auprès des candidats dans le secteur de l’expertise comptable sont : 

  • un bon relationnel client ;
  • un véritable sens de l’organisation ;
  • une appétence pour les chiffres ;
  • la capacité à prendre du recul et à conseiller le client ;
  • la capacité à travailler en équipe.

Ces réponses ont le mérite d’être claires : au moins 3 de ces critères ne sont pas liés à des compétences techniques ! Cela veut-il dire qu’elles sont définitivement dépassées ? Loin de là. Car les soft skills seules ne servent à rien, et ne constituent un plus que si les compétences techniques sont acquises.

Quelles tendances pour les années à venir ?

Une étude prospective du think tank les Moulins (« Quels métiers demain ? », 2020) liste plusieurs tendances de fond en matière de compétences transverses : 

  • pour la gestion des missions : écoute du client et bon relationnel, organisation, travail en équipe, sens du collectif, aisance numérique, mais aussi compétences techniques adaptées au domaine d’exercice (paie, gestion de trésorerie, etc.) ;
  • pour la gestion du cabinet (notamment pour les managers) : gestion du changement et adaptabilité, animation d’équipe, mais aussi à certains postes spécifiques, compétences particulières en marketing, communication, GRH, etc.

Pour en savoir plus sur les métiers de demain en cabinet, voir notre article « Collaborateurs : découvrez quels sont les métiers de demain qui vous correspondent le mieux ».

Le marché du travail de l’expertise comptable est actuellement très favorable aux candidats en recherche d’emploi. Mais cela ne doit pas vous empêcher de choisir avec soin le cabinet que vous allez rejoindre, ni de valoriser votre profil, en mettant en valeur les compétences les plus adaptées à la transformation que connaît actuellement le secteur. Vous pouvez aussi enrichir votre formation initiale par des formations ponctuelles autour des soft skills. Elles sont le plus souvent réalisables à distance, complèteront votre CV, et vous donneront des atouts supplémentaires pour votre futur poste en cabinet.

 N’hésitez pas à lire notre étude de cas du cabinet Emargence pour en savoir davantage sur la vision d’un cabinet d’expertise comptable qui recrute.