Experts-comptables, quelles sont les attentes de vos futures recrues ?

  • Blog
  • >
  • Experts-comptables, quelles sont les attentes de vos futures recrues ?

Après avoir consacré un premier article aux exigences des recruteurs sur le marché de la filière comptable, nous nous intéressons désormais aux attentes des futurs diplômés. 

Sur quels critères choisissent-ils leur futur employeur ? Dans un contexte où le marché du travail de l’expertise comptable est particulièrement favorable aux candidats, la question mérite d’être posée.

Acquérir des compétences

L’accélération des évolutions technologiques rend les connaissances acquises plus rapidement obsolètes. Cela n’a échappé à personne, et surtout pas aux étudiants, qui comptent sur leur futur poste pour se former en continu, acquérir de nouvelles connaissances et développer de nouvelles compétences.

La politique de formation du cabinet joue un rôle clé dès la prise de poste. Car les étudiants de la filière constatent souvent un grand décalage entre leur formation, très théorique, et la réalité du travail en cabinet ou en entreprise. Un parcours d’intégration des nouveaux collaborateurs de qualité est donc un important facteur d’attractivité auprès des étudiants.

Exercer des responsabilités

Sans surprise, la nature des tâches exercées compte aussi beaucoup pour les futurs diplômés, qui valorisent les postes qui leur permettront d’exercer rapidement des responsabilités. Mais attention, il n’est pas forcément question de management, mais davantage d’autonomie dans le poste, qui ne doit pas se cantonner à de l’exécution pure.

Se sentir bien dans l’entreprise

C’est sans doute dans ce domaine que les jeunes générations se distinguent le plus des précédentes. Le bien être au travail fait partie des principaux critères de choix du futur employeur, c’est même pour certains le tout premier critère.

« Les tous premiers contacts, avec les ressources humaines ou le futur manager, permettent rapidement de se faire une idée de l’ambiance de travail » (Justine Poutrain, présidente de l’Association nationale des étudiants en diplôme comptable supérieur, ANEDCS).

La rémunération

Il ne faudrait toutefois pas penser que les étudiants misent tout sur le relationnel et l’ambiance au travail. La rémunération, forcément, est un enjeu important pour les futurs diplômés

C’est particulièrement vrai en ce moment, le marché du travail leur étant favorable. Sauf situation très spécifique, le choix est en effet plutôt du côté des candidats.

L’importance de la présence en ligne

Pour faire face à cette pénurie des talents, les recruteurs doivent aussi utiliser les canaux de communication préférés de leurs cibles. Car, en 2021, les candidats se renseignent sur leur futur employeur sur internet, allant parfois jusqu’à contacter via les réseaux sociaux des salariés pour se renseigner sur les conditions de travail.

« La phase de recherche sur internet en général, et les réseaux sociaux en particulier, est désormais incontournable pour mieux appréhender le positionnement du cabinet ou de l’entreprise, sa façon de communiquer, son organisation, etc. » (Justine Poutrain, présidente de l’ANEDCS).

Les cabinets qui souhaitent attirer les talents ont donc tout intérêt à :

  • soigner leur site internet, qui doit être conforme aux standards web du moment et mis à jour régulièrement ;
  • créer une page Linkedin, la compléter, et l’animer régulièrement ; 

prêter attention aux avis Google et Facebook, à la notation du cabinet et aux commentaires déposés.

Que retenir en conclusion ? Les collaborateurs de demain ont bien compris que le marché du travail leur est favorable, et ils n’hésitent donc pas, à juste titre, à se montrer exigeants dans la sélection de leur futur employeur. Du côté de l’employeur, l’image du cabinet sur Internet et la rémunération proposée sont bien sûr des points critères importants. Mais ils ne doivent pas masquer un autre critère peut être plus essentiel encore : les cabinets qui attirent les talents sont ceux qui garantissent à leurs collaborateurs une mise à niveau permanente de leurs compétences, une formation continue à de nouvelles missions et de nouveaux outils.