4 tendances de l’expertise comptable pour l’année 2022

Entre émergence de nouveaux acteurs, nouveaux outils et nouvelles méthodes de travail, les deux années précédentes ont été éprouvantes pour le monde de l’expertise comptable. La crise sanitaire, la facture électronique et les avancées technologiques ont transformé ce corps de métier, faisant de la digitalisation un sujet central.

Nous vous proposons de découvrir en 5 minutes les 4 grandes tendances de l’expertise comptable pour 2022 ; un résumé du webinaire présenté par Julie Laniaud, Stéphane Raynaud, Philippe Barré et Florent Dujardin le 16 décembre 2021, à revoir en intégralité.

Tendances n°1 : choisir les bons outils digitaux devient une urgence

Le développement et l’émergence de nouvelles solutions se sont fortement accélérés et il est de plus en plus difficile de faire le bon choix dans un écosystème presque saturé. Pourtant, le virage du digital doit être pris dès maintenant ! 

Conserver des méthodes de travail traditionnelles lorsque les nouveaux outils peuvent vous faire gagner en productivité revient à hypothéquer votre cabinet sur le long terme.

“Nous sommes en train d’hypothéquer chaque jour la rentabilité, la survie et le développement du cabinet si on ne se lance pas dans les outils digitaux.”

Philippe Barré (Fondateur associé de Pluriel Consultants et B-ready). 

Les logiciels DIY (Do It Yourself, en français le fait de réaliser par soi-même) proposés aux entreprises et l’arrivée de la facturation électronique ont déjà commencé à transformer la comptabilité. La mission de tenue comptable est un excellent exemple puisqu’elle tend à disparaître à l’horizon 2024. C’est dans cette période charnière pour les cabinets qu’il faut anticiper ces mutations. Et un des premier leviers actionnables aujourd’hui est bel et bien l’adoption de nouveaux outils digitaux. Faut-il encore faire le bon choix !

Concrètement, quoi faire en 2022 : 

  • Tester les logiciels, oui, mais pas 50 en même temps ! 
  • Ne pas essayer de trouver la solution qui fait tout. Elle n’existe pas ;
  • Accompagner les collaborateurs dans un changement d’outil ;
  • Définissez une personne dans le cabinet chargée des premiers pas sur l’outil ;
  • La valeur ajoutée d’un nouvel outil doit être constatée rapidement (1 à 3 mois selon l’outil) ;
  • Lancez-vous dès maintenant avant qu’il ne soit trop tard !

Tendances n°2 : nouvelle offre de service – la réflexion commence maintenant

L’environnement professionnel dans lequel nous travaillons évolue. Il est donc impératif de commencer une réflexion sur l’offre de service de votre cabinet. Comment va-t-elle évoluer, quelles briques vais-je y ajouter, quelles nouvelles compétences vais-je devoir intégrer ? Autant de questions compliquées à traiter et qui doivent trouver réponse dans un premier temps, auprès des clients. 

La phase de découverte des besoins de vos clients est absolument cruciale afin de prendre la bonne direction. Interrogez vos clients sur leurs challenges du quotidien, posez-leur la question : “oubliez que je suis votre expert-comptable, quelles sont vos attentes, qu’est-ce qu’y rendrait votre vie plus facile, de quels services aimeriez-vous bénéficier ?” 

Après avoir découvert les besoins de vos clients, vous pourrez définir les briques qui constitueront votre nouvelle offre de service et positionner celle-ci auprès des entreprises. De nombreuses possibilités sont disponibles : vous orienter vers les missions patrimoniales, le conseil aux chefs d’entreprises et au pilotage d’entreprise, ou même des services hors de votre champ de compétence habituel. Pour ne citer que quelques exemples : accompagnement société civile immobilière, conseil en système d’information et transition numérique, DAF externalisé, assistance recherche de financement, gestion de la trésorerie… Découvrez ici 12 missions concrètes.

Viendra ensuite la prochaine étape : la réorganisation du cabinet et la gestion des compétences. 

“En faisant des benchmark dans des cabinets, on s’aperçoit qu’environ 70% des clients de certains cabinets n’ont pas de logiciel de facturation. La première mission à proposer est donc d’équiper nos clients d’un logiciel de facturation et de l’accompagner dans la formation et l’exploitation de la solution. C’est ça la clé : comprendre les besoins de ses clients pour proposer une nouvelle offre de service qui leur correspond.” 

Stéphane Raynaud (Expert-comptable, Consultant et Directeur de La Profession Comptable).

Concrètement, quoi faire en 2022 : 

  • Phase de réflexion : quel est l’ADN de mon cabinet, sur quels services s’orienter, quelle valeur apporter aux clients ; 
  • Phase de découverte : quels sont les besoins de mes clients, quelles valeurs ajoutées proposer ; 
  • Phase d’action : tester le service sur un premier client, optimiser puis déployer.

Tendances n°3 : processus, et compétences… réorganiser pour mieux réussir

La mise en place d’une nouvelle offre de service va demander une nouvelle approche dans vos méthodes de travail. Nouveaux outils, nouvelle organisation, agencement de l’agenda des collaborateurs – il va falloir réorganiser vos processus internes et votre chaîne de production en fonction des nouveaux services que vous souhaitez proposer. 

De nouveaux services induisent également de nouvelles compétences. Identifier les compétences de chaque collaborateur vous permettra de redistribuer les tâches et d’identifier les manques à combler. Un plan de formation pourra alors être mis en place, pourquoi pas de nouveaux recrutements, mais il est important de conserver une chose à l’esprit : la communication. 

Concrètement, quoi faire en 2022 : 

  • Communiquer et partager l’évolution du métier
  • Éliminer la sur qualité dans les missions du quotidien 
  • Réorganiser la chaîne de production comptable du cabinet 
  • Accompagner et former les collaborateurs 
  • Inclure les collaborateurs dans les nouveaux projets

En effet, l’adhésion de votre équipe à votre vision sera essentielle pour en garantir le succès. Sans vos collaborateurs, vous n’avancerez pas. Veillez donc à communiquer régulièrement et à les inclure le plus possible dans l’évolution du cabinet. 

“De la même façon qu’il est important de segmenter les besoins de votre clientèle, il faut également segmenter ceux de vos collaborateurs : qui a quel besoin à quel moment ? 4 grandes catégories de collaborateurs sont présentes : le collaborateur clé qui est moteur du changement, le collaborateur qui a du potentiel et qu’il faut former, le collaborateur qui ne souhaite pas changer qui conservera les tâches traditionnelles et enfin le collaborateur réfractaires au changement qui peut freiner le cabinet dans son évolution.”

Florent Dujardin (Directeur de Dext France).

Tendances n°4 : trouver de nouvelles compétences et rendre son cabinet attractif

Le quatrième enjeu qu’annoncent nos experts pour 2022 est l’attractivité du cabinet et les problématiques de recrutement. En effet, après avoir défini votre proposition d’offre, établi de nouveaux processus et identifié les compétences dont disposent vos collaborateurs, il vous faudra peut-être recruter. 

La perception de la profession comptable se fait vieillissante et cette problématique devient un défi pour attirer de nouveaux talents au sein des cabinets. Des acteurs émergent pourtant sur le secteur de l’attractivité. On peut citer Lamacompta ou encore HappyCab, qui proposent d’accompagner les cabinets sur ces sujets. 

Dans une ère de plus en plus digitale, il devient incontournable de disposer d’un site internet moderne, qui va au-delà d’une rapide présentation de votre cabinet. Asseoir sa présence numérique à l’aide des réseaux sociaux est également important pour gagner en visibilité, être identifiable rapidement et pour différencier votre cabinet des autres. 
Enfin, gardez à l’esprit que l’humain reste au centre de nos métiers. Bien qu’en pleine transition dans un monde digital, l’humain et la fibre relationnelle prennent de plus en plus de valeur. 

“Sur un panel de 300 personnes, 66% déclarent rechercher un emploi en passant par les sites internet des cabinets d’expertise comptable (sondage réalisé sur Linkedin). 67% des cabinets disent avoir un site web (étude  sur les pratiques managériales des cabinets – BibliOrdre), mais beaucoup sont trop génériques et ne présentent pas les forces, services et valeurs du cabinet.”

Julie Laniaud (experte-comptable stagiaire et blogueuse).

Concrètement, quoi faire en 2022 : 

  • Faire évoluer (ou créer) le site internet de son cabinet avec une présentation complète du cabinet et de son offre ;
  • Utiliser Linkedin comme réseau social principal ;
  • Bâtir une stratégie d’attractivité qui repose sur la confiance et la vision des dirigeants, l’honnêteté et la rétention des nouvelles recrues ;
  • Oser s’orienter vers des profils plus différents et variés venant de différents horizons ;
  • Multiplier ses canaux d’acquisitions : Linkedin, plateformes de recrutements, site web, salons, forum école, sponsoring d’évènements, etc.

Après deux années de défis constants, 2022 s’annonce comme une période de répit, mais de réflexion stratégique et de préparation en vue des différents challenges à venir. La clé d’une bonne préparation passe par la compréhension des attentes des clients, la mise en place de votre nouvelle offre de service et la préparation de vos équipes.